Chamonix-Zermatt (3/4) : Schönbielhütte

Grosse étape aujourd'hui : trois cols à franchir. Le premier est facile, il n'y a que deux cents mètres pour monter au col de l'Évêque qui tire son nom du sommet en forme de mitre qui le borde.
Montée au col de l'Évêque Col de l'Évêque, vue vers la Pigne d'Arolla Col de l'Évêque, 3392 m
Une descente de rêve en poudreuse suit mais il faut enchaîner par le col du Mont Brûlé dont la pente se redresse progressivement jusqu'à obliger à mettre les skis sur le sac et terminer à pied.
Col du Mont Brûlé, 3213 m
Le brouillard nous a rejoints au col, nous sommes en Italie et un faux plat interminable permet de rejoindre la Suisse au col de Valpelline. Il n'y a plus qu'à descendre entre les séracs pour atteindre la Schönbielhütte.
Stockjigletscher Tietmattengletscher Tietmattengletscher Schönbielhütte, 2694 m Schönbielhütte : vue du Tietmattengletscher
Nous pourrions descendre à Zermatt mais l'apothéose est pour le lendemain, autant se reposer ici en admirant les faces nord de la Dent d'Hérens et du Cervin.
Dent d'Hérens, 4171 m Cervin, 4478 m

Haut de page