Chemin de Stevenson (4/4) : Florac, Saint-Germain-de-Calberte, Saint-Jean-du-Gard

Texte original : en

« Un petit chemin en amont du Tarnon, un pont couvert de bois nous firent pénétrer dans la vallée de la Mimente. D'âpres montagnes de roche rougeâtre dominaient le cours d'eau. D'immenses chênes et des châtaigniers croissaient sur les versants ou sur les terrasses pierreuses. Çà et là, un champ rouge de millet ou quelques pommiers surchargés de pommes écarlates, puis la route longea de fort près deux hameaux obscurs, l'un d'eux nanti d'un ancien château-fort, haut perché, à réjouir le cœur du touriste. »

Pont près de Florac Château de Montvaillant SaintJulien-d'Arpaon Tunnel de l'ancienne voie ferrée de la Mimente Tunnel de l'ancienne voie ferrée de la Mimente Gare de Cassagnas
« C'était néanmoins le site sans doute le plus sauvage de toute mon excursion. Pic sur pic, chaîne sur chaîne surgissaient vers le sud pénétrés et comme sculptés par les torrents de l'hiver et revêtus, de la base au sommet, d'une épaisseur feuillue de châtaigniers d'où émergeait, çà et là, une couronne abrupte de roches. »
Mont Aigoual Ancienne route royale de Barre-des-Cévennes à Saint-Germain-de-Calberte Col de la Pierre Plantée
« Saint-Germain-de-Calberte est une grande paroisse d'environ neuf lieues de circonférence. À l'époque des guerres de religion et juste avant la dévastation, elle était habitée par deux cent soixante-quinze familles dont neuf seulement étaient catholiques. »
Saint-Germain-de-Calberte Saint-Germain-de-Calberte Saint-Germain-de-Calberte Châtaigniers
« Je descendis au bord du gardon de Mialet, large lit de torrent à sec et je traversai Saint-Étienne de la Vallée Française, ou Val Francesque comme on a coutume de l'appeler ici, puis, vers le soir, je commençais de gravir le mont Saint-Pierre. Longue et pénible ascension ! »
Saint-Étienne-Vallée-Française Pont du Martinet Hameau Col de Saint-Pierre : borne Vallée du Gardon Village de Pied-de-Côte
« Saint-Jean-du-Gard est une localité importante et en majeure partie protestante. Les jeunes femmes des Cévennes profitent d'une similitude de religion et de la différence de parler pour se placer en grand nombre comme gouvernantes en Angleterre. »
Vieux pont de Saint-Jean-du-Gard Saint-Jean-du-Gard : taverne Stevenson
« J'avais perdu Modestine. Le Père Adam pleura quand il me la vendit. Quand je l'eus vendue à mon tour, je fus tenté de faire de même. Et comme je me trouvais seul avec le conducteur du coche et quatre ou cinq braves jeunes gens, je n'hésitai pas à céder à la tentation. »



Haut de page