Ascension du Kilimanjaro (2/3)

Il pleut toute la nuit, au petit matin Kristian se réfugie dans ma tente car la sienne s'écroule et prend l'eau, il est tombé sur une agence visiblement mal équipée.
Tente de Kristian
Après un bon petit-déjeuner à l'anglaise, souvenirs de la colonisation obligent, nous partons affronter la pluie qui tombe sans discontinuer depuis le début de la nuit. Le sentier monte franchement au-dessus du camp le long d'une crête rocheuse puis après un point haut à 3900 m redescend à flanc jusqu'au plateau de Shira à 3800 m. L'étape est bouclée en trois heures et nous nous réfugions dans une des nombreuses grottes de ce chaos volcanique pour casser la croûte en attendant que les tentes arrivent. L'après-midi est consacré à la sieste au fond du duvet en attendant une éclaircie qui permet enfin d'admirer les alentours et d'aller discuter avec les voisins. C'est très international : il y un groupe important d'une vingtaine d'Anglais et un petit groupe de Canadiens de Vancouver qui sont là pour tenter une escalade glaciaire sur le flanc ouest du Kibo avant de dormir dans le cratère, on trouve également des Suisses Allemands et des Italiens ainsi qu'un Sud-Africain.
Plateau de Shira Shira Relief volcanique
Le lendemain il pleut toujours, après avoir signé le registre près du garde nous entamons l'ascension, le paysage est très volcanique avec de gros blocs de laves et des cendres. Nous montons vers Lava Tower à 4500 m puis entamons le contournement par le sud du Kibo. Après une longue traversée à flanc une descente assez raide nous amène à Barranco Hut, 3985 m, au pied de l'impressionnante falaise du Breach Wall. Il y a de nombreux séneçons géants.
Montée vers Lava Tower Descente vers Barranco Hut Séneçons géants de Barranco Hut
L'après-midi sieste et lecture sous la tente pendant qu'il pleut.
Haut de page