Venezuela (2/12) : Andes, paso Alto de la Cruz

Au matin je prends un sentier pour l'ascension du paso Alto de la Cruz, un col à 4205 m qui permet de retourner dans la vallée de Mérida. Un âne m'accompagne pour porter les sacs, ce qui rend cette randonnée en haute altitude possible malgré le manque d'acclimatation et le fort dénivelé.
Trace GPS avec profil d'altitude : Repères GoogleEarth
Village de Los Nevados Vallée
Une fois les dernières fermes dépassées j'atteins le paramo, biotope andin au-dessus de 3000 m avec des plantes endémiques comme le frailejon.
Plantes Fleur Paramo
Frailejon Frailejon (Espeletia schultzii) Sentier et paso Alto de la Cruz, 4205 m
Je franchis le col dans le brouillard et descends au-dessus des lacs sans les voir. Après être passés près de la station Loma Redonda du téléphérique, malheureusement toujours en travaux, je parviens au refuge de Pedro, à 3240 m d'altitude.
Plantes du paramo Arbre à papier (Polylepis) Téléphérique de Mérida Casa Pedro, refuge
Vers 2 h je suis réveillé par une forte secousse, je scrute l'obscurité : personne ; ça reprend quelques instants plus tard. C'était un tremblement de terre, ils sont fréquents dans la région.

Au lever du jour les nuages ont noyé la vallée de Mérida mais laissent voir le pic Bolívar, point culminant du pays avec ses 4978 m, où subsiste un minuscule glacier.
Mer de nuages et l'Indien Pic Bolívar, 4978 m Pic Bolívar, 4978 m
La descente est très raide, empruntant en grande partie le lit d'un torrent asséché. Le soleil est revenu, la chaleur tropicale conjuguée aux efforts est accablante. À Tabay j'ai besoin de plusieurs fioles de médicament pour me remettre de la déshydratation.
Ravin Sentier et fougères Agave Vallée vers Tabay Après l'effort, le réconfort