Haute Route Corse (3/4) : Manganu - Vizzavona

Le sixième jour je grimpe au sommet du capu a u Tozzu en passant par la bocca San Pedru puis redescends sur le lac de Ninu et ses pozzines.
Tafunatu, Paglia Orba, Cintu depuis le Capu a u Tozzu Lac de Ninu
Un long trajet presque plat mène ensuite au refuge de Manganu. Le gardien fait la sieste et ne s'intéresse à moi que le soir quand il fait la tournée des campeurs pour leur réclamer la taxe.
Peu avant le refuge de Manganu
Grosse étape le lendemain. Une rude montée mène à la brèche de Capitellu d'où je découvre deux joyaux enchâssés dans la roche. Le GR parcourt ensuite un cheminement escarpé sur une crête rocheuse et passe trois cols : bocca a Soglia, bocca Rinosa, bocca Muzzella. Plus loin le relief se calme jusqu'au plateau où se trouve le refuge de Petra Piana près duquel je plante la tente.
Montée au-dessus de Manganu Brèche de Capitellu Lacs de Capitellu et de Melo, monte Rotondo Crête
Lac de Capitellu Montée vers la bocca Rinosa bocca Muzzella
Beau soleil le jour suivant, tant mieux car je quitte le GR qui descend à une bergerie et suis la crête qui s'étend au sud du refuge. L'itinéraire est magnifique et sans aucune difficulté, on se demande pourquoi le GR n'y passe pas.
Crête au sud du refuge de Petra Piana
Crête au sud du refuge de Petra Piana Punta di Pinzi Corbini Vue ouest depuis la crête Serra di Tenda
À la bocca d'Oreccia je retrouve le GR et laisse le refuge de l'Onda en contrebas pour grimper jusqu'à la crête de Muratellu. Le monte d'Oro est tentant mais la journée est déjà longue, je me contente d'un saut à la punta Muratellu et descends à Vizzavona.
Monte Rotondo depuis la crête de Muratellu, juste au-dessus du refuge de l'Onda Monte d'Oro
Vizzavona est au bord de la route Ajaccio-Bastia et comporte également une station de chemin de fer, de nombreux randonneurs s'y arrêtent, ne parcourant qu'un demi-GR par manque de temps ou de conviction. On y trouve bar, restaurant et épicerie. Le camping derrière la gare est immonde.