Chemin de Régordane (5/5) : Alès, Vézénobres, Nîmes

À Laval-Pradel le paysage est bouleversé par les anciennes mines à ciel ouvert que l'on traverse tant bien que mal. La descente sur Alès est peu agréable, le GR longe pendant 2 km un anneau de bitume où des individus au cerveau de hamster tournent en rond sur des engins bruyants dégageant des gaz pestilentiels.
Lac de Mercoirol, ancienne mine Le Mas-Dieu Mont Bouquet et Alès Alès : puits de mine Alès : terril
Pour traverser Alès les concepteurs du GR on cru bien faire en longeant le Gardon mais celui-ci dégage une odeur fétide en période de basses eaux et c'est la partie la moins intéressante de la ville, il vaudrait mieux couper directement par le centre et retrouver le GR vers Saint-Hilaire-de-Brethmas.
Le Gardon à Alès Près d'Alès, vue vers le mont Lozère
Le GR traverse ensuite la plaine gardoise, avec malheureusement beaucoup de bitume entre Alès et Saint-Anastasie, on évitera ce tronçon en période chaude. Le village médiéval de Vézénobres est un des plus beaux de la région.
Vézénobres : maisons romanes Vézénobres : maisons romanes Vézénobres Vézénobres : tour de l'horloge Porte de Vézénobres Vézénobres : rue Basse Vignes Tour Orage au-dessus de Saint-Chaptes
Peu avant Nîmes le GR traverse la réserve naturelle du Clos de Gaillard, parc boisé très agréable, avant de pénétrer dans la ville près de la célèbre tour Magne.
Gorges du Gardon Clos de Gaillard Capitelle
Nîmes : tour Magne Nîmes : jardins de la fontaine Nîmes : canal Nîmes : square Antonin
Maison Carrée de Nîmes Carré d'Art de Nîmes
Arènes de Nîmes Arènes de Nîmes Arènes de Nîmes
Il faudrait une journée de plus pour terminer le GR à Saint-Gilles mais la gare de Nîmes m'incite à terminer ici.